Mobilisation de la branche des sociétés d'assurances : déclaration commune des partenaires sociaux

La Fédération Française de l’Assurance ainsi que la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC et l’UNSA se mobilisent pour assurer la continuité de l’activité assurantielle dans des conditions sanitaires optimales pour les salariés.

Les partenaires sociaux de la branche des sociétés d’assurances souhaitent exprimer leur profonde solidarité envers tous nos concitoyens confrontés à une crise sanitaire sans précédent. Nous voulons en particulier affirmer notre soutien aux équipes de soignants et à toutes celles et ceux qui luttent contre cette pandémie ainsi qu’à toutes les Françaises et tous les Français qui œuvrent au quotidien pour maintenir l’activité économique de notre pays.

En tant que partenaires sociaux nous sommes totalement investis dans nos missions afin que le secteur de l’assurance continue d’être au service de nos clients et sociétaires et que l’assurance poursuive son rôle de mutualisation du risque et de financement de l’économie, dans les meilleures conditions sanitaires et sociales possibles pour nos salariés.

Face à la gravité de la crise, la FFA et les organisations représentatives des salariés veulent exprimer d’une seule et même voix que la priorité absolue est celle de la santé des salariés, de leurs familles et de leurs proches, ainsi que de leurs clients. Tous les efforts doivent être consacrés à la préservation de l’intégrité physique et morale de chacun et à la sécurité sanitaire de tous.

Par ailleurs, il est également essentiel de soutenir notre activité à un moment où notre économie traverse une grave crise financière et économique. Les conditions de la reprise doivent être garanties afin de conserver notre potentiel de rebond et préserver nos emplois.

Pour faire face à ce double objectif et parce que nous sommes fondamentalement attachés au droit de chaque salarié à travailler en toute sécurité, la FFA et les organisations syndicales représentatives des salariés demandent expressément aux employeurs :

  • de respecter scrupuleusement les recommandations des autorités publiques en matière sanitaire et de les adapter avec la plus grande attention à l’environnement de travail de chaque salarié ;
  • de mettre en place toute mesure organisationnelle, collective et individuelle, permettant d’assurer la sécurité sanitaire de tous.

Toutes les entreprises de la branche ont ainsi, dès le début du confinement, mis en place le travail à distance pour une très grande majorité des 148 000 salariés des sociétés d’assurances. Il doit être souligné que cette transformation de notre mode de fonctionnement s’est réalisée en un temps record grâce à l’effort conjoint des employeurs et des salariés, dans des conditions forcément compliquées par les contraintes liées au confinement des familles. Ce recours au télétravail a toutefois permis de limiter au maximum les contacts avec le public en privilégiant les relations à distance et de mettre les salariés à l’abri des contaminations extérieures.

Pour les salariés qui ne sont pas en mesure de travailler à distance et/ou télétravailler et qui doivent se rendre sur site, les préconisations sanitaires des autorités de santé sont strictement appliquées.

Les partenaires sociaux de la branche tiennent particulièrement à saluer l’investissement et l’esprit de responsabilité des salariés dans la période, qui ont permis d’assurer la continuité du service que nous devons à nos clients, particuliers ou entreprises. Cette mobilisation collective des salariés de la branche doit être reconnue.

Les partenaires sociaux souhaitent aussi marquer leur attachement à la poursuite d‘un dialogue social de qualité qui est la marque de la branche et des entreprises qui la composent. En cette période de crise inédite, il est essentiel de trouver les moyens nécessaires pour dialoguer sereinement entre représentants des employeurs et des salariés, notamment afin de construire ensemble les conditions sanitaires et sociales optimales pour la poursuite de l’activité économique et préparer, dans un réel esprit de solidarité, les conditions de sortie de cette crise.

#Lire aussi...